À rayons ouverts, chroniques de BAnQ

no 53, janvier-mars 2001


De la création littéraire à la création artistique : 34 reliures de la Bibliothèque nationale du Québec

La Bibliothèque nationale du Québec présentait, en novembre 2000, au Salon du livre de Montréal, l'exposition De la création littéraire à la création artistique. Cette réalisation a pris forme grâce à la précieuse collaboration de M. Pierre Ouvrard, personnalité marquante de la reliure québécoise contemporaine, qui a contribué à la mise en valeur d'ouvrages représentatifs du domaine de la reliure et figurant déjà dans les collections de la Bibliothèque nationale. Ainsi, sur plus d'une centaine d'ouvrages répertoriés, dont la plupart proviennent de la collection des livres d'artistes et des ouvrages de bibliophilie, 34 reliures ont été retenues, réalisées par une vingtaine d'artistes relieurs.

Quatre de ces reliures avaient été acquises grâce au nouveau Programme d'acquisition de reliures d'art contemporaines lancé en juin 2000 par la Bibliothèque nationale. Ces ouvrages, de réalisation remarquable, se sont distingués auprès des membres du jury tant par leur originalité que par leur approche esthétique. La reliure à la française de style classique de Nicole Billard rappelle que Nativelle fut le père de la digitaline; celle de Lise Dubois favorise le dépouillement, la pureté et la simplicité, en complète harmonie avec l'architecture du livre; celle de Jacques Fournier se caractérise par la sobriété, et enfin, celle de Jonathan Tremblay confère au rouge, au rose et au doré une symbolique particulière.

Création unique, parfois réalisée par l'éditeur ou spécialement conçue pour l'exemplaire qu'elle recouvre, la reliure se doit d'être le reflet de l'œuvre qu'elle habille, son décor étant conçu en parfaite harmonie avec le texte de l'écrivain comme avec le style du peintre ou du graveur. De plus, par sa facture elle souligne cette liberté d'expression propre à chacun des artistes, qui se distingue entre autres par la diversité des techniques représentées et des matériaux utilisés, allant des décors mosaïqués en cuirs divers à l'utilisation de peaux marines, de bois d'acajou, d'incrustations, sur l'un des segments, de gravures et, sur l'autre, d'une plaque gravée de la signature de l'auteur. Certaines œuvres illustrent davantage la longue tradition de la reliure décorée, comme l'ouvrage Le fou de l'île de Pierre Poussier, qui doit sa réputation à la minutie et à la dextérité avec lesquelles il manie la roulette et les fers à dorer. D'autres, comme Pascale Bastide, ont recours à un procédé plus récent qui utilise des impressions photographiques par transfert xérographique.

Afin d'accroître la visibilité de ce corpus et de faciliter les recherches dans le domaine de la reliure, la Bibliothèque a entrepris de signaler, dans la banque de données Iris, tous les documents comportant une reliure digne de mention. Ces notices comprendront un champ indexable indiquant le type de reliure ainsi qu'une note explicative qui en donnera les spécifications techniques. Le nom du relieur sera également indexé. Les ouvrages pourront être consultés à la salle des collections spéciales du 2275, rue Holt, à Montréal. De même, il sera possible de consulter le site Web de la Bibliothèque qui, à l'image de La collection numérique de livres d'artistes et d'ouvrages de bibliophilie, proposera une vitrine visuelle de ces œuvres. Enfin, un programme de restauration de reliures pour les livres rares et anciens a été mis en œuvre.

Par ces initiatives, la Bibliothèque nationale du Québec désire rendre hommage à ces créateurs qui, par leur savoir-faire, contribuent à la notoriété de la discipline. Elle souhaite également mettre en valeur des œuvres qui illustrent avec éloquence la créativité des relieurs dans le maintien d'une tradition étroitement liée à l'histoire du livre et à celle des bibliothèques.

L'exposition De la création littéraire à la création artistique peut être vue à Montréal, à l'Édifice Saint-Sulpice du 1700, rue Saint-Denis, du 25 janvier au 10 mars 2001, et sera présentée au Salon du livre de Québec, qui se tiendra du 11 au 15 avril 2001. Une version virtuelle de cette exposition est également disponible sur le site de la Bibliothèque nationale du Québec.

CLAUDE SAUVAGEAU
Direction des acquisitions

Retour au menu


Revues d'un autre siècle : un plaisir pour les yeux et pour l'esprit

Devant la richesse des illustrations de plusieurs périodiques de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle, l'idée d'une base de données qui les rendrait accessibles est née. Des artistes, tant illustrateurs que photographes, ont collaboré à ces revues et leurs œuvres témoignent d'un contexte social et politique qui est révélateur de notre histoire.

Comment décrire fidèlement le contenu d'une illustration ? La problématique de l'indexation de l'image fait l'objet de nombreuses théories et recherches, mais les applications pratiques restent rares et méconnues1. Suite à nos recherches et à de vastes discussions sur les mérites des diverses options disponibles, nous avons finalement opté pour une solution simple quoique imparfaite : l'utilisation des vedettes-matières de l'Université Laval. Ces vedettes-matières ont bien sûr été conçues pour la description d'un contenu textuel, mais elles avaient le grand mérite de nous être très familières, donc faciles d'utilisation, et d'être relativement connues des usagers éven-tuels, qu'ils soient spécialistes ou profanes.

Le seul critère de sélection des illustrations était la présence d'une thématique québécoise. Il faut toutefois noter qu'une telle analyse fut réalisée dans une perspective élargie. Ainsi, les illustrations relatives aux Américains d'origine canadienne-française furent invariablement retenues. De trois à quatre descripteurs et autant d'identificateurs qu'il est nécessaire ont été utilisés pour la description des illustrations.

Multiplicité des accès

Que l'on recherche des illustrations relatives à un événement historique, à un individu, à un thème ou même à un lieu géographique précis, la base de données y donne accès de façon rapide et conviviale. Les index permettent en effet d'y accéder par le sujet, les noms de personnes physiques, morales ou de lieux (index onomastique) ainsi que par l'intermédiaire du nom de l'illustrateur ou du photographe.

La période couverte étant relativement étendue (1870-1907) et les types d'illustrations fort diversifiés, les chercheurs aguerris ou les simples curieux y trouveront leur compte. Les événements historiques intéresseront les historiens, mais les généalogistes y trouveront aussi une grande satisfaction puisque la base comporte une importante quantité de gravures ou de photographies de citoyens ayant marqué leur localité.

Il est également possible d'effectuer une recherche à l'aide d'un élément précis que l'on désire retrouver sur une illustration, même s'il ne s'agit pas nécessairement du sujet premier. En effet, l'indexation des thèmes ou des éléments présents dans l'image a été réalisée avec exhaustivité. Par exemple, il est possible de retrouver l'ensemble des illustrations de voitures à cheval, d'animaux de cirque, de patinoires, de neige, ou celles qui représentent le thème de l'amour, de la pauvreté ou même les festivités de Pâques.

Les artisans œuvrant dans le domaine de la mode, ou les simples curieux, seront intéressés d'apprendre que la base compte près de 900 gravures de mode qui sont accessibles par le thème générique de « mode » ou par l'intermédiaire d'un élément vestimentaire précis : vêtements de femmes, chapeaux, bijoux, vêtements de plage, etc. Finalement, on retrouve également diverses annonces commerciales qui feront les délices des nostalgiques.

Actuellement, il n'est possible d'effectuer une recherche que par l'intermédiaire des trois index disponibles, ce qui ne permet malheureusement pas de raffiner la recherche. Cependant, un moteur de recherche plus performant sera éventuellement mis en place et permettra de réaliser des requêtes croisées et même de limiter la recherche.

Disponible depuis quelques mois à peine, la banque de données a déjà soulevé un grand enthousiasme et suscité des demandes de produits photographiques au Québec et à l'étranger. Devant un tel succès, il est déjà prévu de réaliser de nouveaux projets de numérisation et d'indexation qui ouvriront ainsi de nouvelles avenues sur la compréhension de notre passé ainsi que sur sa richesse iconographique.

BENOIT MIGNEAULT
Division des revues, journaux et publications gouvernementales
MARTINE RENAUD
Info entrepreneurs

Retour au menu


Changement à la direction

Le président et directeur général de la Bibliothèque nationale du Québec, M. Philippe Sauvageau, a remis sa démission à la ministre de la Culture et des Communications, Mme Agnès Maltais, le 24 octobre 2000. Nommé à la direction de la Bibliothèque en avril 1989, alors que l'institution a été dotée d'un statut corporatif, M. Sauvageau a atteint des objectifs déterminants : réorganisation administrative, dans le but d'optimiser l'utilisation des ressources; élargissement du dépôt légal afin de constituer des collections patrimoniales d'estampes originales, d'affiches, de reproductions d'œuvres d'art, de cartes postales, d'enregistrements sonores, de logiciels, de documents électroniques et de microéditions; implantation d'un système informatique local afin d'automatiser les opérations de la chaîne documentaire et d'offrir un accès en ligne à la base de données bibliographiques; numérisation de documents et création d'un site Web; aménagement d'un édifice abritant les activités d'acquisition, de traitement, de conservation ainsi que l'administration de la Bibliothèque; établissement de partenariats avec des associations d'artistes, des entreprises privées et des ministères ou organismes gouvernementaux; signature d'ententes de collaboration avec d'autres bibliothèques nationales.

M. Sauvageau a aussi participé à l'élaboration du projet de la Grande bibliothèque du Québec et il a préparé la première version du programme des activités et des espaces. Depuis le 15 décembre 2000, il assume la direction des bibliothèques de l'Université du Québec à Montréal.

M. Jean-Guy Théoret a été nommé président et directeur général par intérim, en remplacement de M. Sauvageau. Au cours de ses dix dernières années à la Bibliothèque, M. Théoret a occupé les fonctions de directeur général adjoint, directeur de l'administration et directeur des acquisitions. Il fut également associé à l'aménagement de l'édifice de la rue Holt et à la préparation du programme des activités et des espaces de la GBQ. Il a œuvré auparavant au ministère de la Culture et des Communications du Québec, à la direction du patrimoine, puis à la direction régionale des Affaires culturelles à Montréal. M. Théoret est également membre du conseil d'administration et du comité de construction de la Grande bibliothèque du Québec.

CLAUDE FOURNIER
Directeur de la référence

Retour au menu


Une série d'expositions à la Bibliothèque

La Bibliothèque nationale présente plusieurs expositions au cours des prochains mois à l'édifice Saint-Sulpice, 1700, rue Saint-Denis.

De la création littéraire à la création artistique
34 reliures d'art

Tout d'abord, depuis le 25 janvier, et ce jusqu'au 10 mars, on peut visiter l'exposition De la création littéraire à la création artistique, 34 reliures d'art de la Bibliothèque nationale du Québec qui donne un aperçu de la collection de reliures d'art de la BNQ, collection à laquelle on consacre un article dans ce numéro d'À rayons ouverts. Cette exposition pourra également être visitée au Salon international du livre de Québec, du 11 au 15 avril prochain. On peut enfin en prendre connaissance sur le site Web de la Bibliothèque en cliquant sur « exposition » dans le menu de la page d'accueil.

Encre noire

On peut également visiter, à Québec, jusqu'au 4 mars, à la Bibliothèque Gabrielle-Roy, l'exposition Encre noire qui a été présentée pendant quelques jours à la BNQ au début de février, dans le cadre du Mois de l'histoire des Noirs. On y présente les différents courants, écoles et tendances littéraires, ainsi que près d'une trentaine d'écrivains noirs d'ici et d'ailleurs.

Semaine d'actions contre le racisme

Dans le cadre de la Semaine d'actions contre le racisme, la Ville de Montréal présentera, du 1er au 24 mars, à la Bibliothèque nationale, une exposition intitulée Couleurs de « la Main » qui fait suite au projet de peinture en direct, Montréal multicolore, organisé par Les Productions Cité ouverte 2002.

Les œuvres exposées ont été créées pendant la nuit du 6 au 7 septembre 2000, de 22 h à 7 h, par des artistes professionnels et amateurs, de toutes origines et de toutes disciplines, ainsi que par des curieux, des promeneurs, des touristes, des passants. Les participants ont été invités à s'exprimer sur le boulevard Saint- Laurent, dit « la Main », qui traverse Montréal du Sud au Nord et symbolise le lieu par excellence de convergence des cultures.Ces peintures ont été regroupées selon les thématiques suivantes : « La Main » au tournant du siècle, un peu d'histoire; le boulevard Saint-Laurent, son architecture d'hier à demain; les lieux de convivialités, rencontre des cultures.

Images interculturelles organise également une conférence internationale intitulée La ville, lieu d'inclusion et d'exclusion, dans le cadre de la Semaine d'actions contre le racisme qui se déroule du 19 au 25 mars. Les termes abordés à la Bibliothèque nationale sont les suivants :

Le 19 mars
La ville, lieu d'habitat (après-midi)

Le 21 mars
La ville, lieu de justice et de sécurité

Le 23 mars
La ville, lieu d'apprentissage et de formation (avant-midi)
Bilan et perspectives (après-midi)

Pour plus de renseignements sur cette série d'activités, vous pouvez téléphoner à Images interculturelles au 514 842-7127.

Du récit visuel au poème typographique

Enfin, à l'occasion du Festival de la littérature organisé par l'Union des écrivains et des écrivaines du Québec, la Bibliothèque nationale présentera, du 11 mai au 15 juin, une exposition de documents mettant en lumière plusieurs interprétations du visuel et de la littérature et qui nous font découvrir l'écriture sous différentes formes, selon qu'elle est vue par l'artiste, l'écrivain, le typographe ou l'artisan du livre.

L'édifice Saint-Sulpice de la Bibliothèque nationale est situé au 1700, rue Saint- Denis, à Montréal (métro Berri-UQAM). On peut visiter les expositions du mardi au samedi, de 9 h à 15 h. L'entrée est libre.

GENEVIÈVE DUBUC
Direction des communications

Retour au menu


Vient de paraître

Répertoire numérique du fonds Claude-Aubry par H. Blain, sous la supervision de M. Biron. - Montréal : BNQ, 2000. 164 p. ISBN 2-551-20336-8

Ce fonds de 2,38 mètres linéaires de documents renferme la production littéraire de Claude Aubry, écrivain qui s'est spécialisé dans la littérature pour la jeunesse. Son œuvre abonde en contes faisant référence au passé et au folklore canadien. Le fonds témoigne également de sa carrière de bibliothécaire et de son implication dans ce milieu.

Prix de vente : 15 $
Frais de livraison : applicable
TPS / TVH : applicable
TVQ : non applicable

Les commandes étant payables à l'avance, faites parvenir votre commande accompagnée du paiement (chèque ou mandat-poste) à l'ordre de la Bibliothèque nationale du Québec, à l'adresse suivante :

Bibliothèque nationale du Québec
Section de l'édition
2275, rue Holt
Montréal QC H2G 3H1

Pour information ou commande par carte de crédit VISA ou MASTERCARD, téléphonez au 514 873-1100, poste 158 pour la région de Montréal ou, pour les autres régions du Québec, faites le 1 800 363-9028, poste 158.

 

Retour au menu


Avis de recherche

La Bibliothèque nationale du Québec est à la recherche des ouvrages suivants afin de compléter ses collections. Toute personne susceptible de fournir l'un de ces documents est invitée à s'adresser à Daniel Chouinard au 514 873-1100, poste 341, ou au 1 800 363- 9028, poste 341 ou par courrier électronique à l'adresse d_chouinard@biblinat.gouv.qc.ca

Artisans d'un beau royaume. [s.l.] : Édition Gideau, 1954, 425 p.

Barraute 1918-1993 : mon village se souvient, 75 ans Barraute. [s.l : s.n.], 1993, 503 p.

Boisvert, Daniel. La Qualité de vie des personnes déficientes intellectuelles intégrées à la communauté après un séjour prolongé en internat. Trois-Rivières : Éditions génagogiques, 1988, 113 p.

Cahier de linguistique. (périodique publié à Montréal par les Presses de l'Université du Québec). La Bibliothèque recherche le nº 8 paru en 1978.

Cross, Austin Fletcher. John Bracken. Traduit de l'anglais par Armand Roy. [s.l. : s.n., 1944?], 16 p.

Gagnon-Lebel, Marguerite. Si le lac Édouard m'était conté. [s.l. : s.n.,], 1995, 297 p.

La Gaieté pour tous (périodique mensuel publié à partir de 1924 par la Compagnie de publication La Gaieté pour tous). La Bibliothèque recherche tous les numéros publiés.

Health and industrial safety. (périodique publié à Montréal par Burton's Industrial Health Safety Publications entre 1956 et 1958). La Bibliothèque recherche tous les numéros publiés.

Keyserlingk, Robert H. Media manipulation: the press and Bismarck in imperial Germany. Montréal : International Publishers Representatives, 1977, 162 p.

Le Nouvelliste : 75 ans de vie régionale, 1920- 1995. Trois-Rivières : ARALN, 1995, 317 p.

Retour au menu

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.